Amandine Gallienne, coloriste pour Minilions

Bonjour Amandine, vous travaillez en tant que Coloriste pour Minilions, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre métier ?

J’ai une formation de graphiste. J’ai donc travaillé une dizaine d’années sur des identités visuelles et de signalétique. Durant ces années, je me suis beaucoup intéressée aux couleurs et à leurs symboliques. J’ai rencontré des gens spécialisés dans la couleur dans l’architecture, le design et la mode. C’est un métier qui ne s’apprend pas à l’école, il se construit au fil des rencontres et des expériences. C’est un métier de passion que chacun pratique à sa façon.

Dans mon travail sur la couleur, j’essaye de garder tant que possible la fraîcheur et l’intuition. Les premières intuitions sont souvent justes.
Il s’agit dans l’abondance de possibilités de couleurs de ne pas se perdre pour créer une gamme de couleurs. Je cherche dans la construction d’un accord à créer une vibration agréable et stimulante qui révèlera la beauté des couleurs.

Quels sont les points essentiels qui guident votre création, vos réalisations ?

Coloriste est un métier créatif mais il s’agit surtout de répondre à un cahier des charges, à un contexte donné. Je suis très à l’écoute des désirs et des aspirations des équipes avec qui je travaille.
Il ne faut pas avoir peur d’essayer de nouveaux assemblages de couleurs pour trouver les vibrations équilibrées des couleurs entre elles.

Avez-vous un mentor, un théoricien ? Existe-t-il une théorie de la couleur que vous préférez ?

Je suis très sensible aux symboliques des couleurs. L’historien Michel Pastoureau raconte de manière très passionnée toute l’histoire des couleurs. Il est évident qu’il existe des codes. Les couleurs sont culturelles et ont des symboliques très fortes. J’en tiens compte dans mes choix de couleurs. Les peintres modernes, tels que Miro, Gauguin, Klee ou plus contemporains comme Bacon sont des sources d’inspiration intarissable. Car ils ont, chacun à leur manière, joué avec les couleurs avec beaucoup de liberté et de nouveauté.

Plus précisément pour Minilions et la petite enfance quelles sont les lignes directrices que vous avez retenues ?

Pour Minilions, mon objectif était de créer un environnement coloré qui exprime la joie, le confort, la douceur. Un lieu qui rassure les parents qui laissent la prunelle de leurs yeux dans une micro-crèche. J’ai cherché à retrouver toutes ces expressions.
Mais vous savez, travailler pour un lieu dédié aux nouveaux nés et tout-petits, c’était vraiment retomber en enfance. J’ai laissé libre cours à mon imagination, à faire jouer des couleurs vives, contrastées, chatoyantes avec la contrainte des espaces, parfois assez petits. Il ne fallait donc pas surcharger ces espaces en couleurs, en visuels. Il s’agit, dans ce cas-là, de choisir quelques couleurs et de les structurer dans l’espace.

Concrètement, pouvez-vous nous présentez votre création pour Minilions ? Une couleur sort-elle du lot lorsqu’il s’agit de petite-enfance ?

Le jaune, par ses qualités lumineuses et rayonnantes, fait écho avec la petite enfance. Aussi bien pour les enfants que pour les personnes qui travaillent avec les enfants. J’ai donc choisi un jaune comme point de départ à la gamme des couleurs MInilions en résonnance aussi avec leur logo. J’y ai ensuite associé un bleu, toujours lumineux, mais plus doux pour ajouter une pointe d’évasion. Puis, par petites touches, des couleurs plus vives permettant de contraster l’espace.

J’ai appris que vous aviez rédigé un ouvrage qui va faire référence, pouvez-vous nous en dire plus ?

Il s’intitulera « Les 100 mots de la couleur », aux éditions « Presses Universitaires de France », PUF, dans la collection « Que sais-je ? ». Il sera en librairie début février 2017.
Dans ce livre, je déploie tout ce que je sais, ce que j’ai appris sur les couleurs. Je partage aussi des cas concrets de mon expérience de coloriste. La couleur est partout, elle fait partie de nos cultures, de notre histoire, elle est technique, scientifique. Je me suis également intéressée au point de vue artistique, celle du peintre et de la façon dont il déploie ses couleurs sur la toile.

Une fois que nous aurons lu votre livre, nous serons donc incollables sur la couleur ?

J’espère qu’à la lecture des « 100 mots de la couleur » votre regard sera ravivé de couleurs !
Vous en saurez beaucoup sur l’histoire, la symbolique des couleurs. Il vous restera à pratiquer la couleur et, pour cela, c’est comme en musique, il faut faire des gammes et encore des gammes.

 

Découvrez les micro-crèches Minilions habillées des couleurs par Amandine!